Edit

Contact

Date

Août 07 2022
Expiré!

Heure

21h00

Lieu

Église de Brélévenez
Lannion

Ave Maris Stella

Ave Maris Stella

Ensemble Pérotin le Grand

Cécile Dalmon et Thaïs Raï-Westphal

Anaïs Bertand et Orelle Pralus altos

Françoise Johannel harpe médiévale

Cyrille Métivier flûte

Sylvain Dieudonné vièle à archet et direction

Chant grégorien/musique médiévale

Sylvain Dieudonné et l’ensemble Pérotin le Grand, grands spécialistes de musique médiévale, issus de Notre-Dame de Paris, nous présentent un programme exaltant où alternent chant grégorien et compositions des 12e et 13e siècles.

Biographie

Fondé en 2020 sous l’impulsion d’un groupe de chanteurs de Notre-Dame ayant bénéficié de l’enseignement de Sylvain Dieudonné, l’ensemble Pérotin le Grand se consacre avant tout à la redécouverte et à la promotion du patrimoine musical lié à la cathédrale Notre-Dame de Paris du Moyen-Âge à nos jours.
Sous la direction de Sylvain Dieudonné, l’ensemble a pour vocation de porter ce patrimoine hors les murs.

Avec une prédilection pour le chant grégorien et le répertoire de l’École de Notre-Dame (XIIe– XIIIe siècle), Pérotin le Grand interprète également les autres formes de la musique du Moyen Âge, sacrées et profanes. Il explore toutes les musiques qui, au cours du temps, ont gardé un lien avec le chant grégorien. Il valorise la création contemporaine en passant des commandes à de jeunes compositeurs.

À géométrie variable, l’ensemble se produit a cappella ou accompagné d’instruments spécialisés.
Il s’attache à mettre en valeur les lieux où il est amené à se produire, en intégrant leurs dimensions spatiales, historiques et acoustiques. Depuis sa création, l’ensemble s’est produit dans divers festivals, et a enregistré à l’automne 2021 son premier disque autour des polyphonies à Notre-Dame de Paris. L’École de Notre-Dame, innovante et rayonnante, est née au sein même de la cathédrale Notre-Dame de Paris alors en pleine édification. Avant le XIIe siècle, la polyphonie était accolée au chant grégorien : une deuxième voix accompagnait le plain chant note contre note.
Mais au tournant des XIIe et XIIIe siècles, les musiciens de la cathédrale Notre-Dame, grâce à l’« invention » du rythme mesuré, ont composé les premières grandes constructions polyphoniques de l’histoire de la musique occidentale, à 2, 3 et même 4 voix. Ce mouvement, appelé École de Notre-Dame, s’est par la suite diffusé dans toute l’Europe, inspirant de nouvelles œuvres...

Les développements et la complexification de l’écriture rythmique et polyphonique a abouti, au XIVe siècle, à un nouvel art : l’Ars nova. Tous les regards se sont alors tournés vers Avignon, nouvelle résidence des papes. Paris n’est plus en première ligne, mais c’est son génie qui a initié cet extraordinaire élan novateur.
À la Renaissance, c’est sous la sphère d’influence de l’École franco-flamande que devaient naître, au cœur de Paris, quelques chefs-d’œuvre trop inconnus aujourd’hui.

Titulaire de nombreux prix, notamment en écriture, analyse et direction de chœur grégorien au CNSMDP, Sylvain Dieudonné approfondit l’étude du chant grégorien avec d’éminents spécialistes à l’abbaye de Solesmes. Il s’est également spécialisé dans la vièle médiévale à archet.

Ses activités de chef de chœur et de pédagogue, à l’École Nationale de Musique de Vichy, puis à la Maîtrise de la Cathédrale Notre-Dame de Paris (nommé chef de chœur en 1994) lui ont permis de créer des partenariats avec les artistes et ensembles spécialisés les plus prestigieux : Jean-Yves Hameline, Marie-Noël Colette, Dominique Vellard, Brigitte Lesne et l’ensemble Alla Francesca, Antoine Guerber et l’ensemble Diabolus in Musica.
Il assure également les cours de chant grégorien à l’Institut Catholique de Paris dans le cadre du Certificat de Musique Liturgique.

Le travail de Sylvain Dieudonné est internationalement reconnu. Une grande partie de ses travaux de recherche est consacrée à l’étude des manuscrits, où une place de choix est réservée au répertoire de l’École de Notre-Dame et au patrimoine musical de la cathédrale. Il réalise un important travail de restitution d’œuvres qui prennent place dans les enregistrements discographiques et les concerts qu’il dirige, tant à Notre-Dame que partout en France et à l’étranger.

Ses qualités de pédagogue et le fort lien humain et musical créé avec les artistes – qu’il a formé pour la plupart au chant grégorien et à la musique médiévale durant ses nombreuses années de service à la Maîtrise Notre-Dame de Paris – lui ont permis de prendre la direction artistique de l’ensemble Pérotin le Grand en 2020.

Dans le cadre de ses travaux de recherche, il a entrepris l’étude et la restitution scientifique de l’office médiéval de Sainte Geneviève de Paris – à paraître en 2022.

Programme

TEXTE

HEURES CONCERTS EN PLUS
Concerts Gratuit
Le programme de salle
Facebook